Rechercher :


Voir le bon de commande  Voir le panier


Gilles Bounoure



Le 31 juin

62 pages

 

« Elle et moi n’avions eu qu’un même souffle depuis bien des années lorsqu’elle mit la mort entre nous. Ce geste demeuré pour moi largement indéchiffrable a scellé son mystère propre et je n’ai pas trouvé de mot pour le désigner […].

Ainsi commence Le 31 juin, l’un des très rares récits poétiques de Vincent Bounoure achevé deux ans après la disparition brutale, en 1981, de sa compagne, Micheline.

Né à Strasbourg en 1928, ingénieur des mines, membre du groupe surréaliste, il est écrivain, poète et aussi expert en arts océaniens. Il est mort en 1996 à Paris.

À partir de 1955, il fut un des membres les plus actifs du groupe qui, autour d’André Breton, entendait se ranger aux exigences du surréalisme. Il publia de nombreux articles dans chacune des revues du mouvement : Le Surréalisme même, Bief, La Brèche puis L’Archibras entre 1958 et 1969.


édité en 2011

réf. ISBN 978-2-914839-40-2
13.- €




Dans la même collection :


Une plume épatante
disponible le 10 février 2014

Marc Pierret

Ici reposera
François Michel

Pr’Ose
Onuma Nemon

Le joueur de théorbe
Patrice Salsa

La Société du Confetti
Gycée Hesse

Poèmes civils
Joan Brossa

Poésies
Arthur Adamov

« Souffrir mille morts », « Fondre en larmes »
Annie Zadek

Le Lymphome d’Hazelbeck
Marc Pierret

La muette et la prune d’ente
Annie Salager