Rechercher :


Voir le bon de commande  Voir le panier


Remy de Gourmont



La dissociation des idées

suivi de Le Succès et l’idée de beauté

112 pages

 

Remy de Gourmont (1858-1915), fondateur avec Alfred Vallette, Jules Renard et Louis Dumur du Mercure de France, est chassé de son emploi à la Bibliothèque nationale pour y avoir publié un pamphlet antinationaliste, Le Joujou patriotisme, en 1891.
Étroitement lié au mouvement symboliste (Le Livre des masques, 1896), il écrit aussi des romans : Sixtine (1890), Le Pèlerin du silence (1896), des recueils de poèmes : Les Oraisons mauvaises (1900), Simone (1901), et de nombreux essais littéraires et esthétiques qui lui vaudront l’estime et l’amitié entre autres de Jorys-Karl Huysmans, de Stéphane Mallarmé, d’Octave Mirbeau : Le Latin mystique (1892), L’Esthétique de la langue française (1899), Physique de l’amour (1903).

 

Les deux essais regroupés ici sont parus en recueil : La Culture des Idées (1900), et Le Chemin de velours (1902) sous-titré : Nouvelles Dissociations d’idées. Remy de Gourmont y manifeste la vigueur de son style, la lucidité d’une pensée qui s’atelle aux préoccupations de l’art du XXe siècle, précédant ainsi les réflexions de Marcel Duchamp.


édité en 2007

réf. ISBN 978-2-914839-18-1
12.- €