Rechercher :


Voir le bon de commande  Voir le panier


Remy de Gourmont



Titre édité :

La dissociation des idées

Col. Hurdle
12.- €

suivi de Le Succès et l’idée de beauté

112 pages

 

Remy de Gourmont (1858-1915), fondateur avec Alfred Vallette, Jules Renard et Louis Dumur du Mercure de France, est chassé de son emploi à la Bibliothèque nationale pour y avoir publié un pamphlet antinationaliste, Le Joujou patriotisme, en 1891.
Étroitement lié au mouvement symboliste (Le Livre des masques, 1896), il écrit aussi des romans : Sixtine (1890), Le Pèlerin du silence (1896), des recueils de poèmes : Les Oraisons mauvaises (1900), Simone (1901), et de nombreux essais littéraires et esthétiques qui lui vaudront l’estime et l’amitié entre autres de Jorys-Karl Huysmans, de Stéphane Mallarmé, d’Octave Mirbeau : Le Latin mystique (1892), L’Esthétique de la langue française (1899), Physique de l’amour (1903).

 

Les deux essais regroupés ici sont parus en recueil : La Culture des Idées (1900), et Le Chemin de velours (1902) sous-titré : Nouvelles Dissociations d’idées. Remy de Gourmont y manifeste la vigueur de son style, la lucidité d’une pensée qui s’atelle aux préoccupations de l’art du XXe siècle, précédant ainsi les réflexions de Marcel Duchamp.